Loving Matterhorn sunset !

N’attendons pas quelques lignes, attaquons tout de suite par les superlatifs. Le Cervin !

Cette montagne majestueuse culmine à 4478m d’altitude, trône seule dans un environnement fait de glaciers, de verts et fleuris pâturages, de forêts et de parois rocheuses. Le décor est planté, c’est un petit coin de paradis où je m’y plait à photographier ce magnifique cailloux, qui domine majestueusement l’horizon.

C’est une montagne comme nous pouvions la dessiner étant enfants, pyramidale, avec son sommet enneigé et ses nuages qui s’en dégagent. Ses faces et ses arrêtes tournent gracieusement jusqu’à son sommet. Les egyptiens ont créés les pyramides d’Egypte, à cette altitude la nature a fait pivoter la roche pour former cette imparfaite insolente beauté de nos sommets alpins.

En hiver ses faces sont enneigées, poudrées de blanc, mais durant cette soirée d’été le soleil vient illuminer le rocher et son filet de nuages qui s’attachent depuis quelques minutes sur son sommet. Je suis en compagnie de Cloé, nous partageons tous les deux ce beau coucher de soleil depuis une ruelle du centre ville de Zermatt. Le rocher marron prend progressivement une teinte chaude allant jusqu’à l’orange sur les dernières minutes de lumière du soleil.

Sa silhouette me plait, le Cervin est photogénique, toujours différent et particulièrement beau de ce côté, sans montagnes voisines, juste lui.

Au coucher du soleil les lignes se dessinent et laissent apparaître un premier plan fréquenté, limite d’une présence humaine au delà de laquelle l’homme n’a plus sa place, si ce n’est d’autres rêveurs de cimes. Les arbres s’arrêtent, c’est le milieu minéral et glaciaire qui commence.